Retour sur chantier : notre robot télécommandé BROKK 330 au cœur de Notre-Dame de Paris

Retour sur chantier : notre robot télécommandé BROKK 330 au cœur de Notre-Dame de Paris

Les 15 et 16 avril 2019, Notre-Dame de Paris, l’un des édifices le plus connu au monde et inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, prend feu.
Un incendie qui aura duré presque 15 heures emportant une partie du toit de la cathédrale et sa flèche.

Les jours suivants, le début des expertises commence et les premiers dégagements de débris avec.
C’est à ce moment précis que notre robot BROKK 330 passe à l’action.

Pourquoi avoir utilisé un robot télécommandé sur ce chantier ?

Ces robots sont télécommandés à distance.
Ainsi, l’opérateur peut réaliser ses opérations sereinement et sans encombre, loin de la zone de travail à risques.

Dans le contexte de Notre-Dame, la toiture avait subi beaucoup de dommages. Cela pouvait engendrer des chutes de pierres ou des effondrements partiels de l’édifice.
Notre robot BROKK 330 a donc été sollicité afin de réaliser en toute sécurité les travaux de déblaiements permettant ainsi de récupérer morceau par morceau les éléments de la toiture afin d’être répertoriés et analysés.
De plus, ce robot a constitué une aide technologique qui a pu réduire le nombre d’enquêteurs mobilisés.

Préparation du matériel avant son transport

Pour récupérer facilement les débris, notre équipe technique a adapté au préalable une pince de tri sur ce matériel.

Préparation robot BROKK 330 avec pince de tri pour le chantier de Notre-Dame de Paris

L’engin a ensuite été livré sur le chantier.

Le robot BROKK 330 en action

Une fois arrivé à destination, le robot s’est attelé à la tâche.
Un travail titanesque qui a demandé plusieurs mois.

Après avoir accompli sa mission jusqu’à la mi-janvier 2020, le robot est ensuite rentré à l’atelier.

Un matériel très médiatisé

Le chantier de Notre-Dame de Paris a été sous le feu des projecteurs suite à cette tragédie.
Les grandes chaînes d’informations ont diffusés l’avancement des travaux et dans la plupart d’entre eux comme dans de nombreux articles de presse, la participation de notre robot a été mise en avant.

On pouvait alors y voir notre matériel à l’oeuvre.

Avancement des travaux un mois après l’incendie

Les préparatifs de la première messe, trois mois après le sinistre

Les articles présentant le robot

BFMTV : un mois après l’incendie, où en sont les travaux ?

Le Parisien : Au coeur du chantier de Notre-Dame

Soyez le premier à commenter "Retour sur chantier : notre robot télécommandé BROKK 330 au cœur de Notre-Dame de Paris"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*